Digital Geography

Les outils de GRASS sous Quantum Gis

Quantum Gis intégre de nombreux outils issus du SIG GRASS. Cela constitue plus de 200 outils qui sont utilisables directement sous Quantum Gis. Il est possible de croiser les outils disponibles sous Qgis et sous GRASS afin d’effectuer des traitements de données poussés. Passage de Quantum Gis à GRASS Pour pouvoir utiliser les outils de GRASS, il faut d’abord créer un nouveau dossier de travail GRASS. Pour cela, Qgis intégre une barre à outils GRASS. Pour créer un nouveau dossier GRASS, selectionnez cette icône. Ensuite, définissez l’url du dossier. Désormais, vous allez pouvoir gérer, créer et éditer des fichiers raster…

Le calage raster

Le calage raster permet de superposer une image raster à un fichier vecteur ou raster. Nous allons ici montrer comment superposer un .jpeg à une image vecteur. Un fois l’image raster superposée, elle conservera ses nouvelles caractéristiques ainsi que sa projection. c’est particulièrement utile lorsque l’on dispose de nombreuses données dont certaines sont spatialisées et d’autres non. La première étape est d’importer un fichier vecteur, ici le fond communal de la France téléchargeable gratuitement sur le site de l’IGN. Ensuite, il faut définir la projection du projet : Lambert 93. Il faut ensuite télécharger le plugin georéférencer. Ensuite, cliquez sur…

Créer un modèle numérique de terrain à partir d’une carte topographique

Il est possible de créer des modèles numériques de terrain à partir de cartes topographiques numérisées. Pour cela, il faut d’abord importer un fond de carte topographique sous Qgis. Dans le cas présent nous avons importé un fond de carte issu de Geoportail en faisant une capture d’écran. Ensuite, il faut géoréférencer l’image importée. Ces deux premières étapes sont détaillées dans un tutoriel précedant. La première étape est de créer un nouveau fichier shape de type « ligne ». Dans cette nouvelle couche, vous créez une nouvelle colonne au format décimal qui va contenir l’altitude des poly-lignes. Il faut mettre la couche…

Le geocodage inversé sous Quantum Gis

Le geocodage inversé permet d’avoir l’adresse de points en cliquant sur une carte. Cette pratique est utile lorsque l’on souhaite obtenir un fichier shape avec les adresses de différents points. La différence avec le geocodage classique est que dans le cas présent, nous choississons un point et nous obtenons son adresse. Pour effectuer cette action, il faut se rendre dans reverse geocode de l’outil geocode. Il ne reste plus qu’à cliquer sur la carte et Quantum Gis marquera le point tout en vous donnant son adresse aproximative. La table attributaire contient une colonne avec les adresses des points.

mmqgis : un outil pour geocoder des fichiers d’adresses

Précedemment, nous avons comment vu comment géocoder des adresses avec l’outil Geocode de Quantum Gis. Cependant, cette outil ne permet de geocoder qu’une adresse à la fois. Hors, il arrive que les professionnels du geomarketing doivent géocoder des milliers d’adresses voir plus. Quantum Gis propose un outil : mmqgis qui permet de geocoder des milliers d’adresses à la fois. Pour geocoder des adresses, il faut aller dans mmqgis, transfer, geocode with Google. Pour geocoder des données, il faut disposer d’un fichier .CSV avec au moins 4 colonnes : – une colonne avec l’adresse complète – une seconde colonne avec la…

Shp2kml: un outil de création et d’édition de fichiers kml

Shptokml est un logiciel gratuit et Opensource qui permet de convertir des fichiers shape en fichiers kml. Il offre de nombreuses options d’éditions et de modifications des fichiers kml. Il est possible de modifier la sémiologie graphique, de modifier la table attributaire et les options 3D, D’ailleurs, un des points forts de ce petit logiciel est de pouvoir éditer des fichiers kml en 3D. Les fichiers Kml présentent des avantages multiples professionnellement : Le premier avantage est que ce type de fichier est géré par Google Earth. Les collectivités territoriales qui ne disposent pas de SIG peuvent visualiser les données…